Tweets by TwitterDev " />

Partager ses informations personnelles via Facebook, Instagram, Twitter ou autre est devenu anodin et, de surcroit, semble procurer un plaisir immédiat à celles et ceux qui le font. Le danger n’est pas perceptible puisque ces données sont a priori sans valeur. Néanmoins, couplées à celles issues de notre usage quotidien des technologies en ligne, elles permettent la surveillance précise de nos activités, la connaissance et la manipulation de nos opinons, l’identification de nos relations voire même nos angoisses et envies les plus intimes. Google n’est-il pas devenu le nouveau confessionnal ?

Dans ce documentaire, Marc Meillassoux et Mihaela Gladovic nous montrent la face cachée de l’exploitation de nos données par les entreprises technologiques et leurs relations parfois troublantes avec certains gouvernements. Saisissant…

Comment agir?

Le caractère diffus de la menace et les propos rassurants de nos dirigeants contribuent à endormir la vigilance du citoyen lambda. Fatalistes, beaucoup ont déjà décrété qu’il n’existe plus de sphère privée et qu’il est vain de vouloir la reconquérir.

Je ne le pense pas. Il est possible de regagner le contrôle car il existe des moyens simples et efficaces permettant de contrer les pratiques nauséabondes de ces acteurs sans scrupule. Ce sera notamment le thème du prochain documentaire que je vous encourage à soutenir.